PROCÉDURES NORMALES D'INSPECTION ET PLUS

pdficon_large.gif Document PDF

Un authentique professionnel d’inspection devrait normalement se présenter quelques minutes avant son rendez-vous afin de se familiariser avec l’environnement de la propriété. Par quelques minutes je veux dire un temps de 20 à 30 minutes afin de se préparer mentalement sur ce qu’il a constaté et sa procédure de travail.

 Le terrain fait parti du mandat que doit remplir le professionnel malgré que certaines exclusions constatées dans les normes de pratique des inspecteurs en bâtiments. Si le professionnel que vous avez engagé est réellement consciencieux et authentique dans la pratique de son travail, il acceptera d’excéder aux normes minimales de pratique. La prise de photos extérieures du terrain est aussi importante que celles prises du bâtiment. Elles serviront de référence au moment de la rédaction du rapport d’inspection. Je vous conseille de référer à notre formule ‘’Procédures d’inspection’’, elle vous permettra de constater des nombreux items à vérifier, il y en a des centaines comme vous pourrez le constater.

Un petit mot en passant, est-ce qu’un photographe professionnel, un enquêteur policier, un professionnel d’enquête, un agent immobilier compétent utilise une caméra que Monsieur tout le monde utilise dans ses loisirs ? Moi personnellement j’utilise une camera professionnelle avec lentille interchangeable avec un angle super large et j’encourage mes associés d’en faire autant, car les résultats sont irremplaçables et très professionnels . Le rôle d’un inspecteur en bâtiment est bien de détecter des problèmes et d’en faire la preuve n’est-ce pas ? Alors pourquoi ne pas être équipé pour répondre aux besoins de son travail ? Si un inspecteur sort une caméra de sa poche, c’est bien commode n’est-ce pas, mais est-ce professionnel pour un travail d’enquêteur ? A vous d’y répondre.

Lorsque les intéressés arrivent c’est de s’asseoir et de signer les engagements de service. Obtenir la déclaration du propriétaire de l’agent immobilier concerné et si non de faire remplir la dite formule par le propriétaire et s’il y a refus en prendre note pour la rédaction de votre rapport. Avant de procéder à l’inspection il serait normal de prendre connaissance de la déclaration du propriétaire. Cette phase est préliminaire au commencement du travail d’inspection. Après la signature du contrat de service avec le futur acheteur et la lecture de la déclaration du propriétaire. Vous invitez l’acheteur à vous suivre à l’extérieur pour commencer le travail d’inspection. En sa compagnie vous pointez les items que vous constatez comme étant sujets à une attention de vous deux. A notre formulaire de procédure vous avez 35 items majeurs et 125 sous items pour la phase extérieure seulement.

Une fois l’extérieur inspecté vous avez déjà des indices à surveiller de l’intérieur, exemple contrepente du terrain, descentes de gouttières le long des fondations, le toit sans gouttière, etc.. A l’intérieur l’inspecteur doit avoir en sa possession sa caméra, batteries de rechange(camera et lampe de poche), un ruban à mesurer, un hygromètre, une lampe de poche, un bloc note mais rien de tout cela peut prendre place dans ses poches n’est-ce pas ? Il doit donc avoir un petit sac de transport (genre pour voyage), quel est le réel avantage de la caméra de poche maintenant ? Si non de réduire la qualité de son travail qui doit démontrer ultérieurement par des photos l’état ce qui a été constaté.

A l’intérieur, le travail devrait normalement débuter par le sous-sol qui est un des premiers potentiels de problèmes. Voir notre formulaire pour plus de détail. Au sous-sol si des odeurs d’humidité prévalent et que certains indices peuvent en être des preuves ou des potentiels de preuves, alors l’hygromètre doit être utilisé (un hygromètre professionnel coûte de $750. à $1,500.) et ce n’est pas un hygromètre de maison. Une multitude de procédure est à suivre à l’intérieur

Le grenier ou entre-toit est un élément important dans les bâtiments avec toits en pente, les toits plats ne peuvent normalement être visités. L’inspection d’un entre-toit ne consiste pas à se mettre le nez dans une trappe d’accès. Si le toit à un espace de 4’ et plus, il est possible de monter dans cet espace en autant que l’inspecteur soit physiquement en forme et s’il n’est pas effectivement d’un état de santé permettant d’y monter ou est d’un type de personne ne pouvant monter sur un toit, cette personne occupe un travail qui ne lui convient pas. Cette personne doit abandonner ce travail définitivement car elle abuse d’un emploi dont elle est incapable de remplir le travail pour lequel elle est engagée. Les entre-toits sont pleins de surprises et doivent être visités , inspectés, vérifiés dans l’ensemble de la surface accessible. Marcher en petit bonhomme ou en transférant son poids d’une ferme de toit à une autre est tout à fait normal et doit être fait par tout authentique inspecteur en bâtiments. L’inspecteur qui monte dans un grenier et qui y redescend en moins de 2 minutes, il y a évidence qu’il n’a rien fait de son travail qui est de faire l’inspection complète du grenier en se déplaçant d’une ferme de toit à une autre. Je fais fêter mes 75 ans sous peu et je monte sur tous les toits même avec de très forte pente et je visite au complet tous les greniers que je visite. C’est pourquoi je fais fréquemment des découvertes de malfaçon, de vice de construction, d’infiltration d’eau et autres, autrement impossible à découvrir sans y faire une visite complète. Je reviens toujours avec des preuves de ce que j’ai constaté soit amplement de photos. J’ai une petite sacoche que je garde toujours en bandoulière soit sur ma poitrine ou sur mon dos avec tout ce dont j’ai besoin au cour de ma visite. J’utilise une échelle télescopique pour accès au grenier et même pour accès sur les toits en plus d’avoir occasionnellement une échelle standard à 2 sections pour extension à volonté. Je ne suis pas payé pas plus que mes associés pour faire des parades d’inspection et collecter $500. par parade.

Les toits sont aussi un endroit fréquemment négligé des inspecteurs en bâtiments. Les normes de pratique précisent qu’un inspecteur n’a pas à monter sur un toit pour y faire une inspection. Si une inspection est faite à partir du sol, y a-t’il inspection d’après vous ? Le seul moment qu’un toit ne pourrait être inspecté c’est en plein hiver lorsque le toit est complètement couvert de neige ou en été sur un toit de tôle lorsqu’il pleut, qui rend suicidaire d’y monter. C’est uniquement la logique qui parle pour l’inspection de toit. Je fais de l’inspection pour poêles au bois et de leur cheminées. La visite sur le toit est fréquemment obligatoire pour inspecter une ancienne cheminée ou nouvelle. Lorsque les choses sont difficiles j’utilise de l’équipement d’alpiniste avec un harnais approprié et le tout devient un jeu d’enfant. Ma discipline de travail m’emmène du respect de ceux qui m’engagent et un tas de références qui me permettent d’avoir un groupe de professionnels qui sont prêts à travailler de la même façon.

La rédaction du rapport d’inspection est aussi importante que l’inspection si non plus, car c’est le rapport qui détaille tout ce qui a été constaté, qui le démontre par des photos et une narration de la description des faits, des problèmes existants, des conséquences et des solutions à apporter. Certains inspecteurs vont jusqu’à utiliser des ordinateurs de poche avec des réponses toutes préconçues et vous envoient par courriel le dit rapport et c’est tout. La version papier c’est le client qui l’imprime et la job est terminée. D’autres utilisent des logiciels qui permettent d’écrire des rapports avec des réponses préconçues qui peuvent être altérées à volonté, qui est surement plus intéressant pour un client.

Au sein de Gestion GCPM inc., on croit fermement encore à la personnalisation de rapport pour le bénéfice de nos clients. Nous pourrions comme beaucoup d’autres utiliser des moyens super préconçus mais nous y voyons un danger dans l’attribution de réponses qui ne seraient pas appropriées et ne permettant pas à nos clients de saisir clairement le message que nous devrions et aimerions transmettre. Nos rapports sont rédigés à partir d’un gabarit monté sur Word de Microsoft, et chaque élément d’une inspection est visionné pour en décider s’il doit y avoir mention et narration de la part de l’inspecteur. Notre façon de faire respecte les normes de pratique courante et nous excédons même sur plusieurs éléments, les minimums requis des normes de pratique.

Les photos au rapport et ceux aussi ayant servies à notre rapport sont toutes disponibles sur une feuille contact avec numéro de référence et description. Un CD est remis avec chaque rapport permettant à nos clients de constater l’envergure des travaux d’inspection que nous avons fait. Une inspection des moins exigeantes contiendra un minimum de 50 à 60 photos. Les rapports les plus lourds contiendront de 125 à 150 photos et parfois plus. Plus il y a de photos plus normalement le rapport est lourd de constatations et de réparations à planifier.

Contenu du rapport d’inspection. Un rapport d’inspection de type normal c’est-à-dire sans trop de problème et dans la moyenne courante est composé de 15 à 20 pages et un rapport lourd de problèmes atteint les 25 à 30 pages. On ajoute au rapport en annexe le contrat de service, la déclaration du vendeur, le certificat de localisation, l’inscription de la propriété sur le système MLS, les factures preuves de travaux importants, documents émanant de la ville concernant la fosse septique si applicable ou autre. Avant la reliure du rapport, l’ensemble des documents peut atteindre les 40 à 50 pages reliées en trois exemplaires dont l’une reste dans notre dossier pour référence pour une période minimale de 5 ans.

Délai pour production d’un rapport d’inspection, un rapport d’inspection lorsque tous les documents requis sont à notre disposition est normalement produit dans les 48 heures et dans les cas les plus difficiles dans un délai de 72 à 96 heures. Plus un dossier est lourd plus il requiert de recherche et de temps pour établir tous les problèmes encourus et leur solutions.

Spécimen de rapport, vous pourrez avoir accès à un court extrait d’un rapport d’inspection avec photos. Afin de protéger nos opérations, nos droits et privilèges, seulement un court extrait d’un rapport d’inspection est mis votre disponibilité. Je n’ai pas à vous mentionner que nous vivons dans un monde de copiage malheureusement et sur tous les plans maintenant.

 

haut_b.gif